Tags

, , , ,

L’Elsass JUG s’est retrouvé le 24 Février au CPPlex pour le premier JavaCamp organisé en Alsace. Vous connaissez le principe ?

Sur le modèle des BarCamps, les JavaCamps sont des ‘non-conférences’, dans lesquelles les speakers sont les participants. Les thèmes de la soirée ? Ceux qui motivent les présents: l’intégration continue, les serveurs Web avec JSF, l’agilité et la lazyness avec Google Guava.

La soirée JavaCamp commence par un tour de présentation: chacun est invité à se présenter en trois tags: agilité et web sont les mots clés qui reviennent.

Les Jugers sont ensuite invités à écrire sur des posts-it les thèmes qui leur tiennent à coeur. JSF et l’intégration continue sont les grands vainqueurs de ce premier sondage.

Préparation de la première session du JavaCamp

Préparation de la première session du JavaCamp

Session 1: Intégration continue, JSF

Je ne peux vous parler que de la session à laquelle j’ai participé: l’intégration continue consiste à construire régulièrement les builds des applications développées, pour s’assurer que la chaine de compilation, tests unitaires, tests d’intégration et packaging est stable. Une implémentation légère consiste en l’utilisation de Maven, qui automatise la gestion de dépendances et l’exécution des tests.

Pour des projets ambitieux, la suite Hudson permet de générer les packages pour plusieurs environnements cibles, et de tester les combinaisons systèmes d’exploitation / serveur web / versions de l’application. Les risques d’incompatibilité lors du déploiement sur de nouveaux environnements sont ainsi identifiés suffisamment tôt pour être corrigés rapidement.

La discussion continue sur la flexibilité apportée par les gestionnaires de code source distribués (DVCS, Distributed Version Controll Systems) tels Git et Mercury: gestion de branches concurrentes, fusion de branches, et leur impact sur le process de développement. Mais elle est bientôt interrompue par …

la pause buffet, qui nous permet de nous retrouver et d’échanger, dans la tradition des JUGs, en attendant le sondage suivant, pour décider de la suite du programme. Agilité et lazyness remportent les suffrages.

La session JSF

La session JSF

Session 2: agilité, lazyness

L’agilité est vécue différemment selon les projets et selon les entreprises. Si peu mettent en oeuvre des projets Scrums structurés, avec Backlogs, Sprints et interaction permanente avec le client, l’esprit Agile fait maintenant partie de la culture des développeurs: ‘release early, release often’, association du client au développement, propriété collective du code, mesures de qualité. Une grande tendance est mise à jour: l’effacement du chef de projet dans l’équipe de développement. L’acte productif en informatique étant celui du développeur, toutes les tâches n’ayant pas trait directement à l’avancement du code risquent d’être contre-productives. Les équipes obtenant les meilleurs résultats sont celles où le projet est porté par chacun des membres, où la qualité est l’affaire de chacun. Sous réserve que les tâches de communication et de gestion financière soient assurées, le chef de projet devient, bien plus qu’un entraineur, un capitaine sportif.

La soirée finit sur la comparaison entre l’industrie du jeu vidéo et celle de l’informatique de gestion, animé en particulier par Stéphane Becker, de Creative Patterns. D’un coté, le développement reste très proche de la machine, les frameworks et libraires ouverts sont rares. C’est le monde des développeurs stars et des exploits de codage. De l’autre, une forte communauté est structurée pour fournir des outils permettant de faciliter et d’accélérer le développement, les frameworks structurent fortement les architectures, les processus se normalisent. Et dans les deux communautés, la même envie de partager et de progresser.

Un grand merci à nos hôtes, Yann Kliss et Stéphane Becker, qui animent l’association Alsace Digitale et le CPPlex, un espace de co-working strasbourgeois qui prend modèle sur la cantine parisienne.

Et à tous les participants, plus d’une trentaine, qui ont permis ce moment d’échange: à très bientôt, très probablement pour un Coding Dojo !

Advertisements