Tags

, , , ,

Lorsque l’on arrive sur un projet qui a quelques difficultés, bien souvent, l’une des premières choses à faire est le bilan du projet. Cela passe par constater et, surtout, faire constater ce qui fonctionne aux différents acteurs de l’équipe : les développeurs bien sûr (qui devraient déjà avoir une idée sur la question) mais surtout aux chefs de projet fonctionnels voire même au client, qui ne manipulent pas le projet quotidiennement et pourraient en avoir une vision tronquée. Cette action capitale permet de discuter autour d’une base réelle et connue de tous, de rassurer ceux qui imaginaient le pire et de rétablir un dialogue constructif à travers toute l’équipe.

Pour cela, déployer l’application sur un serveur accessible par toute l’équipe est une étape primordiale : ce déploiement sera le point de départ du futur travail à effectuer, la remise à zéro des compteurs.

Afin d’être réactif, le (ou les) premier déploiement pourra se faire à la main, sans mettre en place de systèmes automatisés particuliers. En revanche, il deviendra vitre nécessaire de déployer régulièrement et automatiquement l’application. Cela permettra à toute l’équipe de constater les évolutions et de faire des critiques qui seront particulièrement utiles pour repérer les écueils à venir.

Dès aujourd’hui, nous avons à notre disposition tous les outils nécessaires pour cela : Maven pour la construction de l’application, le plugin Cargo pour un déploiement automatique sur un serveur et Hudson pour la construction et le déploiement périodiques. Mettre en place ce triplet ne demande pas un travail particulièrement important si l’on connait bien les outils mais les bénéfices que l’on en retire sont immenses.

C’est ce genre de bénéfices que je recherche en tant que chef de projet technique. En mettant les outils et la méthodologie au service du projet, je cherche à être pertinent et qualitatif pour le projet lui-même. Rien d’autre n’a d’importance : mettre en place des outils pour les beaux yeux de leur technologie n’a aucun sens ; mettre en place des méthodologies, à tous les niveaux du projet, sans utiliser les bons outils est contre-productif.

Dans les prochains articles que je publierai sur ce blog, je m’attacherai donc à ne pas présenter un outil, une bonne pratique ou une méthodologie pour lui-même mais pour ce qu’il apporte au sein d’un projet, toujours en m’appuyant sur un cas concret et souvent sur un retour d’expérience.

Advertisements